EHEDG - Le Prix de la Conception Hygiénique 2024

Modules éditoriaux
WYSIWYG

Le Prix de la Conception Hygiénique

Si la sécurité de nos aliments n’a pas de prix, la conception hygiénique a le sien !

Depuis 1989, l’European Hygienic Engineering and Design Group (EHEDG)  a pour missions de sensibiliser à la conception et à l'ingénierie hygiéniques, de développer des conseils et des solutions et de fournir une plate-forme pour promouvoir notre expertise et faciliter la mise en réseau à travers le monde.

Cette fondation présente dans plus de 40 pays a depuis produit de nombreux guides détaillés sur tous les aspects de la conception hygiénique du bâtiment au joint d’étanchéité. Elle a aussi mis au point des procédures de tests permettant de vérifier la nettoyabilité des équipements et d’assurer la sécurité des aliments.

WYSIWYG

Une distinction unique

 

Fort de cette expérience et des missions qui l’animent, la section française d’EHEDG  a créé en 2017 le Prix de la Conception Hygiénique  qui met en valeur les efforts des entreprises dans ce domaine. Cette distinction unique au monde récompense les innovations qu’elles soient matériels, logiciels ou procédurales mais qui toutes apportent un bénéfice important à la sécurisation de nos denrées alimentaires.

La remise du trophée a eu lieu le mercredi 13 mars à 12h00 à l'agora

Les 3 finalistes étaient : 

Definox (7-B38) avec la vanne VEOX de lavage de cuve multidirectionnel

FlexKey Trelleborg (8-A27) avec sa connexion de flexible sécurisée SafeFlow.

Mettler Toledo (3-F23) avec sa balance à profil extra-plat  PHD779

 

Le grand gagnant : 

Félicitations à Mettler Toledo, qui proposait sa balance à profil extra-plat PHD779 !

WYSIWYG

Revivez la cérémonie de remise de prix :

 

 

WYSIWYG

Interview - Erwan Billet

Depuis plusieurs années, l'Union Européenne souhaite éliminer les molécules chimiques dangereuses pour la santé ou pour l'environnement. C'est pour cette raison que la quantité de molécules désinfectantes autorisée est de plus en plus faible. L'ammonium quaternaire est déconseillé, et on utilise principalement l'acide peracétique, le peroxyde d'Hydrogène, les amines, l'alcool et parfois l'ozone. Problème, le chlore, l'APA et le peroxyde sont des produits qui n'ont pas de rémanence et qui peuvent engendrer de la corrosion sur les matériels en agroalimentaire....

Lire l'interview